Seu Jorge "The Life Aquatic - Tribute to David Bowie" avec l'Orchestre national d'Ile-de-France

+ 1re partie : Faye Webster

8 dimanche juillet

20:30

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Tarifs*60€/45€/35€

Seu Jorge
Orchestre national d'Ile-de-France
Simone Menezes
, direction 

Tout est parti d’une idée pas si folle du loufoque Wes Anderson. Pour son film The Life Aquatic (La Vie aquatique), le réalisateur américain offre non seulement un rôle à Seu Jorge, mais il demande à son personnage de marin de reprendre seul, à la guitare acoustique et en portugais, des chansons de David Bowie. Mission brillamment accomplie pour le musicien brésilien qui ajoute ainsi un parfum de saudade et de charme latin aux classiques glam rock de la mythique pop star anglaise : de Rock’n’Roll Suicide, Five Years, Starman, Rebel Rebel ou Life on Mars?, Seu Jorge garde les inusables lignes mélodiques mais se permet de modifier certains textes pour des versions qui finiront adoubées par leur créateur. De cet exercice naîtra un album d’une quinzaine de reprises où le répertoire de Bowie se voit repeint aux teintes d’un accent bossa doux-amer. En concert, le charismatique chanteur s’offre volontiers en solo mais joue aussi aux côtés d’orchestres, comme pour cette date exceptionnelle avec l’Orchestre National d’Île-de-France, qui promet d’être unique. Magique, aussi.

Première partie : Faye Webster

C’est une chanteuse qui possède une oreille autant qu’un œil. Photographe, elle a magnifiquement capturé ses voisins rappeurs d’Atlanta que sont Lil Yachty, Abra, ou Offset du groupe Migos. Quand son objectif devient le micro, Faye Webster affiche une étonnante maturité du haut de ses vingt ans. Son rock indé bien dans l’air du temps laisse percer des influences bluegrass à travers des notes de violon ou un accord de guitare slide, tandis que son filet de voix laisse entrevoir une grande détermination. Sa liberté, elle la tire de ses accointances avec le rap et le R’n’B, elle qui s’avoue fan de la défunte chanteuse Aaliyah et a fait ses premières armes en reprenant « Prototype » d’OutKast à la guitare électrique. Ou comment être née dans la nouvelle capitale du rap US lui a permis de catapulter l’esprit folk dans le XXIe siècle.


PLACEMENT ASSIS NUMÉROTÉ

* Avec la formule festival, bénéficiez de tarifs très avantageux (jusqu’à 5€ par place et par concert) à partir de 3 concerts achetés simultanément. Dans la limite des places disponibles.