Hexagone #4

Avec Vendredi sur Mer, Nelick, Muddy Monk, Johan Papaconstantino, Hervé, Joanna, Fils de Vénus Dj Set

19:00

Salle des concerts - Cité de la musique

Billetterie24€

Rendez-vous rituel depuis quatre ans, la soirée Hexagone offre un coup de projecteur au meilleur de la production francophone contemporaine, avec notamment quelques représentants de la scène suisse invités cette année.

Vendredi sur mer

La Suissesse et désormais Parisienne Charline Mignot navigue depuis deux ans dans les zones mixtes de la chanson et du rap, déroulant des récits en caméra embarqué sur des musiques électroniques aux forts pouvoirs d’hypnose. Celle qui est également photographe possède un regard laser sur l’époque, sa jeunesse, ses amours versatiles, ses désirs d’étourdissement et ses naufrages numériques. Entre réalisme et rêverie aquatique, son petit monde troublé, depuis peu visitable en grand sur un premier album, est un joli port d’attache.

Nelick
À l’aise sur des phases rappées nerveuses et incisives comme sur des productions plus rondes et langoureuses, Nelick fait partie de cette génération d’artistes qui abolit les frontières entre rap et R’n’B moyennant une bonne dose d’autotune. Quelques années en autodidacte, un EP avec Lord Esperanza puis une ribambelle de projets qu’il labélise KiwiBunny et voilà que le jeune rappeur de Champigny-sur-Marne figure aujourd’hui parmi les représentants les plus prometteurs de la scène hip-hop francophone.

Muddy Monk
Venu également de Suisse, Muddy Monk a d’abord été repéré chez d’autres (Myth Syzer, Ichon) avant de dévoiler ses mélodies aériennes sur Longue Ride, premier album de ce motard qui aime aussi les voyages immobiles et les trips nostalgiques. Cousin helvète et underground de Sébastien Tellier, fils lointain de Christophe pour la voix et les textes perchés, ce « Moine Boueux » est beaucoup plus propre que son nom le laisse croire, jouant même sur le translucide, les abymes de transparence, les synthés en filigrane et les rythmiques fantômes.  

Johan Papaconstantino
Son berceau marseillais et ses origines grecques ont placé idéalement ce jeune compositeur sur un méridien singulier, baigné autant par le rap autotuné que par la musique orientale, avec des radiations en provenance des musiciens de variété grecs des années 1970. Une collusion d’influences qui rend ses chansons uniques, attachantes et déroutantes à la fois, auxquelles sa voix traînante et trafiquée ajoute une dimension encore plus étrange. Minimaliste et dansant, son art hybride devrait bientôt faire grand bruit.

Hervé
Hervé fait de la musique électronique en chanson. Il juxtapose ses textes introspectifs invoqués tels des mantras à ses productions électro percutantes, et lie le tout grâce au piano. Son premier EP, Mélancolie FC, renvoie au rêve d’une carrière de footballeur à laquelle il renonce à 16 ans à peine. Dix ans plus tard, après quelques aventures outre-Manche avec le duo Postaal, Hervé se lance en solo et se retrouve vite sous les projecteurs : il assure les premières parties d’Eddy de Pretto dans sa tournée des Zénith et à l’Olympia, mais aussi de Juliette Armanet ou Clara Luciani, passées par Days Off respectivement en 2017 et 2018.

Joanna
Cette jeune Rennaise d’à peine 20 ans a déjà fait sensation l’an dernier avec « Séduction », chanson ultra-sensuelle aux paroles crues et néanmoins poétiques, qui l’a placée en première ligne dans les paris d’avenir du R’n’B made in France. Sa voix ondoyante en fait d’emblée une idéale correspondante de l’anglaise Jorja Smith, et ses multiples talents de vidéaste et de musicienne laissent entrevoir déjà un potentiel de séduction énorme. Si son second titre dévoilé s’intitule « Solitude », Joanna ne devrait pas rester très longtemps dans l’ombre.

Fils de Vénus Dj Set
Fils de Vénus assurera le warm-up de la soirée Hexagone avec une heure de DJ-Set. Le collectif est né d’un amour fort depuis 2011 entre des garçons et des filles aimant la house, le hip-hop mais aussi la scène anglo-saxonne et l’organisation de soirées à leur image c’est à dire en mélangeant les publics. Leur 3 Djs résidents, Pauline Forte, Bøval et Gaspar sont les enfants terribles des nuits parisiennes et sont derrière le booth comme dans la vie, une fratrie unie par les liens du son et pour qui la fête n'a rien de frivole.


PLACEMENT LIBRE ASSIS / DEBOUT
Places assises non garanties