Hexagone : Benjamin Epps, Chilla, Bamao Yendé & friends, Vicky R, Sheldon...

Lieu Salle des concerts - Cité de la musique
Tarifs 22 € / 10 € pour les -28 ans
Durée env. 5h00
PLACEMENT LIBRE ASSIS / DEBOUT
La Cité de la musique - Philharmonie de Paris est accessible aux personnes à mobilité réduite. Des places adaptées aux spectateurs se déplaçant en fauteuil roulant sont disponibles dans toutes les salles de concert, sur réservation aux guichets ou par téléphone au 01 44 84 44 84.
La Grande salle Pierre Boulez, le Studio et la Salle de conférence (Philharmonie) sont équipés d’une antenne à haute fréquence.
Les personnes en situation de handicap visuel peuvent demander à être placées le plus près possible de la scène. Le programme de salle en format Word peut être envoyé quelques jours avant le concert, sur demande préalable.
Prêt de matériel (contre une pièce d'identité) aux différents accueils et vestiaires : fauteuils roulants, sièges-cannes, boucles magnétiques « tour de cou », jumelles, lunettes de télévision, monoculaires, loupes, casques anti-bruit. 
Vous rencontrez des difficultés d'orientation ou de mobilité, un volontaire du service civique peut vous accueillir (sur rendez-vous).
Renseignements : handicap@philharmoniedeparis.fr
En écho à l’exposition Hip-Hop 360, un plateau exceptionnel où se pressent les artistes les plus excitants de la nouvelle garde hip-hop francophone, à commencer par la révélation Benjamin Epps et ses punchlines incendiaires.

Benjamin Epps

Avec le buzz suscité par la sortie de son clip « VOUS N’ÊTES PAS CONTENTS ? C’EST PAREIL » en janvier, Benjamin Epps récolte les fruits d’un parcours entamé voilà plus de dix ans à Libreville, au Gabon. Là, il participe régulièrement aux battles diffusés par les radios, où des rappeurs se confrontent en direct avant d’être départagés par le public. Benjamin Epps y affûte un goût de la compétition qu’il va cultiver après son arrivée en France en 2015 et qui déborde des trois EP parus ces deux dernières années. Le Futur, Fantôme avec chauffeur et le tout récent VOUS N’ÊTES PAS CONTENTS ? TRIPLÉ ! dévoilent une plume acerbe, un goût pour la punchline et le clash, un flow dense et surtout une musicalité que le rap français avait un peu perdue et qui doit beaucoup au hip-hop new-yorkais des années 1990, son art du sample et sa souplesse.

Chilla 

Si Chilla découvre le hip-hop à 17 ans, son éducation musicale passe d’abord par la pratique du violon et le conservatoire mais aussi par la discothèque de ses parents, où cohabitent great black music et chanson française. Autant de signes qui pointent une ouverture musicale que Chilla va bientôt incarner sur disque. En 2017, son premier EP fait l’effet d’une petite bombe, avec des instrumentaux mélodieux et des textes percutants : portés par une conscience féministe affutée, « Si j’étais un homme » et « Sale chienne » font mouche. En 2019, l’album Mūn confirme la finesse d’une écriture plus introspective et une façon fluide de mélanger phrasé hip-hop et chant, r’n’b et pop. Bientôt Chilla transformera l’essai avec un deuxième album très attendu, annoncé par le single « Toi mon amour ». Un vent de fraîcheur sur le rap français.

Bamao Yendé & Friends 

(Rad Cartier, Poté, Nyokô Bokbaë, Prince Kongo, Thee Dian)

Avec le collectif YGRK Klub (qui réunissait musiciens, graphistes ou scénographes de Cergy) puis le label Boukan Records, Bamao Yendé est devenu une figure incontournable de la scène électronique et de la vie nocturne, fer de lance d’une jeune garde solidaire et inventive. Aux platines, Bamao Yendé mixe musiques électroniques anglaises (garage, broken beat) et fusions africaines (kuduro) sans s’embarrasser des conventions ou des frontières. Avec Le Diouck et Boy Fall, il forme le trio Nyokô Bokbaë, qui arpentera la scène de cette soirée aux côtés d’un aréopage éclectique de valeurs montantes, toutes adeptes des mélanges les plus audacieux : les jeunes pousses anglaises Poté et Prince Kongo, la chanteuse parisienne Thee Dian ou encore Rad Cartier et ses sons rétro-futuristes. Après deux années où les dancefloors sont restés tristement vides, la proposition de Bamao Yendé & Friends sonne comme un appel à repenser la fête, portée par une énergie communicative et débordante.

Vicky R

Vicky R est tombée dans le rap game quand elle était petite. À 25 ans, elle affiche plus de dix ans d’expériences et de collaborations. Si sa première mixtape, All Over the World, éveille déjà la curiosité du public en 2014, le tournant décisif se produit en 2019, quand Mehdi Maïzi choisit le titre « Panama » pour figurer sur la mixtape La Relève de Deezer. Suivent V et RHC, deux EP qui révèlent l’étendue des talents de Vicky R, dont les mots et les sons peuvent tour à tour caresser et secouer. Sa marque de fabrique ? Des textes très personnels et des influences qui vont du rap à la pop française en passant par la variété gabonaise qui l’accompagne depuis son enfance à Libreville. Vicky R est de cette génération ambitieuse et engagée, comme Sally, Joanna, Chilla, Alicia. et KANIS, avec qui elle a enregistré le titre « Shoot » en 2021, hymne à la sororité.

Sheldon

Depuis dix ans, le collectif de rappeurs, vidéastes et photographes 75e Session est au cœur de la nouvelle scène hip-hop française, qu’il a longtemps accueillie au sein du mythique Dojo, lieu d’habitation et de rencontre mais surtout studio d’enregistrement. Aux manettes, Sheldon a ainsi contribué à un nombre impressionnant de titres et vu passer Vald, Dimeh ou Callabero & JeanJass. Mais le rappeur est aussi hyperactif de l’autre côté du micro et multiplie collaborations et projets solo. Après Lune Noire en 2019, conçu comme un conte épique et narratif, presque cinématographique, Sheldon a pris un virage plus introspectif avec Spectre en 2021. Un deuxième album ambitieux, où le rappeur déroule ses textes personnels sur 19 titres sobres et fluides, impeccablement produits par Vidji et Epeck.

+ DJ Set 

Annoncé prochainement

← Retour à la programmation